Toshiba quitte officiellement le secteur des ordinateurs portables

Toshiba quitte officiellement le secteur des ordinateurs portables et rejoint les rangs des géants japonais de la technologie qui se sont retirés de l’industrie des PC. Gizmodo rapporte que Toshiba a discrètement vendu sa participation restante de 19,9% dans sa marque d’ordinateurs portables Dynabook à Sharp, quittant officiellement le secteur des ordinateurs portables et le secteur des PC dans son ensemble.

Dans un communiqué de presse peu rapporté publié cette semaine, Toshiba a publié une déclaration brève et précise annonçant qu’il avait transféré sa participation minoritaire restante dans son activité informatique personnelle à Sharp. Toshiba a vendu 80,1% de cette business unit, que ses nouveaux propriétaires ont rebaptisée Dynabook, à Sharp en 2018, conservant 19,9% des parts. Sharp vend actuellement des ordinateurs portables sous le nom de Dynabook .

A LIRE  RDC : le gouvernement appelle l'écosystème tech à proposer des solutions numériques pour lutter contre le COVID19

Après avoir été leader de ce marché en baisse structurelle depuis des années, Toshiba s’est laissé dépasser par des concurrents comme Lenovo, Apple, HP et Dell, qui ont fabriqué de bien meilleurs modèles d’ordinateurs portables.

Il faut noter que la société a été pionnière dans le domaine des ordinateurs portables, comme l’a expliqué Computer World . Son T1100 de 1985 est largement considéré comme le premier ordinateur portable grand public et a défini un modèle de conception pour les portables qui n’a pas beaucoup changé jusqu’à l’arrivée de la gamme PowerBook d’Apple en 1991. Toshiba a prospéré dans les années 1990 et 2000 avec ses lignes Satellite, Portégé et Qosmio.

Related posts

Leave a Comment