RDC : la redevance annuelle sur la certification augmente de 50% le coût d’un téléphone mobile sur trois ans

L’Union pour la défense des consommateurs (UDECOM) n’approuve pas la redevance annuelle sur la certification des appareils mobiles prises instaurée par le ministre des Postes et télécommunications. Raison : cette nouvelle taxe va augmenter le coût de possession d’un téléphone mobile pour tout utilisateur. D’où, la nécessité de rapporter son arrêté ministériel y relatif.

Pour l’UDECOM, cette nouvelle taxe ajoute un coût de près de 50% sur un téléphone d’entrée de gamme au bout de trois ans alors que sa valeur diminue. Car, c’est devenu entre-temps un téléphone d’occasion.

A LIRE  Webinaire : Comment la digitalisation de l’inclusion financière augmente sa résilience

Me Tshipamba fait remarquer qu’un smartphone acheté au prix de 45 dollars américains coûtera 52 dollars la première année, et la deuxième année en rajoutant le coût de la taxe, arrivera à 59 dollars et dès la troisième année, ce téléphone reviendra à 66 dollars.

Avec une telle démarche estime l’UDECOM, il est difficile d’atteindre l’inclusion numérique prônée par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

Avec plus de 40 millions d’abonnés aux réseaux téléphoniques et faible taux de couverture nationale d’environ 35%, la Rd Congo est encore un désert numérique.

A LIRE  La GIZ lance son programme de préparation à l'investissement pour les start-up africaines AgriTech et FoodTech

LIRE LA SUITE SUR ZOOM-ECO

Related posts

Leave a Comment