RDC : CanGo Africa ferme ses portes en raison d’un manque de financement

L’application de taxi moto à la demande CanGo Africa, anciennement SafeMotos et opérant au Rwanda et en République Démocratique du Congo (RDC), a fermé ses portes après avoir échoué à lever des fonds suffisants pour lui donner suffisamment de piste.

Fondée à Kigali en 2014, SafeMotos a utilisé la technologie télématique à la demande et des véhicules pour connecter les utilisateurs avec les chauffeurs de taxi moto approuvés via son application mobile.

Après plus de 500 000 courses effectuées à Kigali, SafeMotos s’est étendu à Kinshasa , la capitale de la RDC, et a été renommé CanGo Africa l’année dernière après avoir obtenu 1,1 million de dollars de financement.

A LIRE  Baziks permet désormais aux artistes de monétiser leurs œuvres

À l’époque, il a déclaré que davantage de fonds étaient à l’horizon, l’objectif étant de clôturer un cycle SAFE de 1 million de dollars d’ici la fin de 2019 pour lui donner la piste pour un cycle de série A plus important en 2020. Cela n’a toutefois pas pu se concrétiser. et CanGo Afrique a décidé de fermer ses portes en conséquence.

Bien que l’enthousiasme et l’intérêt des investisseurs aient été élevés, cela ne s’est pas traduit par des chèques en cours », ont déclaré les cofondateurs Barrett Nash et Peter Kariuki dans un e-mail aux investisseurs vus par Disrupt Africa.

A LIRE  DevFest19 Kinshasa, la plus grande conférence annuelle dédiée aux développeurs congolais

«Nous avons le choix de changer de stratégie: licencier tout le monde et démarrer avec un tout nouveau pivot, ou fermer. Nous avons essayé la stratégie de bootstrap au Rwanda: alors que nous avons réalisé une économie unitaire positive, nous n’avons pas été en mesure de raconter une histoire de traction pour mobiliser plus de fonds », a déclaré l’e-mail.

«Kinshasa fait partie des environnements les plus hostiles de la planète, elle a besoin de capitaux suffisants pour faire prospérer une entreprise ici. Ce n’est pas un environnement restreint. Nous avons décidé de prendre la décision difficile d’arrêter tant qu’il y a encore suffisamment d’argent en banque pour payer à nos employés ce que nous leur devons. »

A LIRE  Quels sont les meilleurs langages de programmation à apprendre en 2020 ?

Source : Disrupt Africa

Related posts

Leave a Comment