Ntambwa Basambombo, l’ingénieur congolais qui excelle chez Airbnb

Originaire de la République Démocratique de Congo, Ntambwa Basambombo est, depuis 2018, ingénieur logiciel chez Airbnb, la plateforme américaine communautaire de location et de réservation de logements de particuliers. Congo Numérique reçoit dans cette interview exclusive Ntambwa qui nous partage son parcours d’ingénieur logiciel.

Congo Numérique : vous êtes un expert en développement des solutions informatiques, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

Ntambwa: Je suis né à Kinshasa et grandi à Montréal, j’ai fait mes études secondaires et collégiales en tant qu’étudiant-athlète. Je pratiquais le Basketball comme sport principal et l’Athlétisme. Par la suite, j’ai fait des études en génie Logiciel à Polytechnique Montréal. Durant mes études, je participais à plusieurs compétitions informatiques (hackathon).

Dès la fin de mes études, avec un ami, nous avons lancé notre 1ère startup, LobeMusic. Une application similaire à Spotify, mais qui permettait de synchroniser parfaitement la musique qui joue sur plusieurs téléphones en même temps. Nous avions aussi lancé un produit similaire au Watch party de Facebook mais avec des vidéos Youtube.

Suite à l’échec de ce projet, j’ai été engagé par Luxury Retreats, une entreprise de location de villa luxueuse afin de développer leur application mobile à l’interne. Cette entreprise, quelques temps après, a été acheté par Airbnb. J’ai donc passé quelques années à travailler entre Montréal et San Francisco pour ensuite aller m’installer dans la Sillicon Valley.

 

Vous avez été recruté chez Airbnb comme ingénieur logiciel, comment s’était déroulé votre recrutement?

En fait, une des raisons de l’acquisition par Airbnb de Luxury Retreats, c’était pour avoir leur expertise du marché de location de luxe qui manquait à Airbnb. Donc, notre équipe a été engagé pour cette fin par Airbnb. J’ai passé mes 2 premières années à Airbnb à bâtir leur segment de luxe : Airbnb Luxe que nous avons lancé en 2019.

 

Vous travaillez pour une grande entreprise de la filière technologique, en quoi consiste votre travail ?

Mon équipe s’occupe de la page de recherche de Airbnb. Donc lorsque vous aller sur Airbnb.com et cherchiez une maison ou une expérience à faire, vous interagissez avec du code que j’ai écrit ou que je maintiens actuellement. Je suis responsable de la partie recherche du segment expériences de Airbnb.

A LIRE  La transformation numérique doit être la priorité absolue des dirigeants africains

Au jour le jour, mon travail consiste à offrir mon expertise technique lorsqu’il y a de nouvelles idées ou projet afin de s’assurer de la viabilité de ces projets. Je m’assure que notre équipe a les ressources humaines, le temps et l’expertise nécessaires pour accomplir diffèrent projets. J’écris les cahiers de charge ainsi que les spécifications technique pour ces projets, participe à la priorisation des projets et offre des recommandations dépendamment de la situation et de l’urgence. Je propose aussi des solutions au niveau de l’amélioration de nos processus de développement ainsi que de l’architecture de la plateforme. Enfin une partie de mon temps est passé à implémenter les solutions que je propose ou à fixer des bugs sur le site à l’aide de la programmation.

 

Débuter sa carrière dans une grande entreprise, en quoi cela est avantageux ?

Je crois que le plus grand avantage, c’est l’accès à des ingénieurs sénior et des mentors. J’ai eu la chance de tenter de lancer une startup dès la fin de mes études qui a échoué rapidement et de rentrer dans une grande entreprise par la suite, cela m’a permis de grandement apprécier l’accès à tous mes collègues qui étaient déjà des séniors et qui m’ont beaucoup aidé à comprendre c’est quoi être un professionnel. Les grandes différences entre un junior et un sénior.

Je résumerais comme ça, dans une petite entreprise ou une startup, tu touches et apprends sur beaucoup de domaine. Dans une grande boite, tu apprends à te spécialiser plus rapidement.

 

Quelle est la différence entre développeur logiciel et ingénieur logiciel ?

En simple le développeur logiciel implémente des solutions à l’aide de la programmation. L’ingénieur logiciel résout des problèmes et peut aussi implémenter les solutions qu’il trouve. Pour l’ingénieur logiciel la programmation n’est qu’un outil parmi d’autres outils qu’il utilise dans son travail. On peut faire un parallèle avec le domaine de la construction. Dans un chantier, c’est par exemple la différence entre un ingénieur civil et un mâcon ou un menuisier.

A LIRE  Facebook lance un programme de formation destinée aux startups du e-commerce

L’ingénieur logiciel comme les autres ingénieurs est formé avec vocation de devenir manager ou directeur après avoir passé quelques temps à se spécialiser techniquement. Il y a une forte emphase qui est mise chez l’ingénieur sur le développement de capacité analytique et l’esprit critique. Il y a plusieurs ingénieurs qui finissent leur formation et mais ne travaillerons jamais dans leur domaine d’études préférant débuter comme consultant dans les firmes comme Deloitte ou KPMG.

 

Comment un ingénieur peut arriver à faire carrière dans une entreprise technologique ?

Je pense que tout est question de volonté, de sa capacité de prendre la critique et d’évoluer et surtout d’apprendre à voir les opportunités et à saisir ses chances. Cela demande de beaucoup travailler sur sa confiance en soi.

 

Quels sont, selon vous, les qualités et les compétences requises pour être un bon ingénieur?

Je pense que tous les éléments de la question précédente sont importants. En plus, savoir comment donner et répondre aux critiques. Par exemple dans le code review. Ensuite savoir écrire des documents de requis. Savoir dire non et défendre ses points de vue technique et non technique. C’est à mon avis la définition même d’offrir son expertise. La communication est très importante.

Enfin, savoir innover et être ingénieux. On nous a appris à l’école, la réponse de l’ingénieur à toutes questions c’est : « ça dépend ». Cela veut dire il n’y a rien d’impossible. Tout est question des ressources disponible en termes de temps, d’argent et de personnel.

 

Quelles sont les principales missions d’un ingénieur au sein d’une entreprise ?

Trouver et résoudre des problèmes ainsi qu’offrir son expertise lorsque le leadership a des questions sur la faisabilité de certains projets. Proposer des solutions pour l’amélioration des processus dans l’entreprise ainsi que dans les produits.

A LIRE  RDC : le ministère de la Santé se tourne vers les outils technologiques pour sensibiliser contre le COVID-19

Lorsque vous parlez à un ingénieur peu importe sa spécialisation i.e. Logiciel, Civil, Mécanique, Industrielle, Biomédicale etc. vous verrez que nous faisons à peu près le même travail. C’est seulement les outils techniques qui sont différents. Tous vont vous parler d’amélioration de processus, de gestion de personnel, de priorisation.

 

En tant qu’ingénieur, quels sont les challenges auxquels vous faites face et comment arrivez-vous à les surmonter ?

La priorisation des projets est un des plus gros challenge. Il faut savoir dire non à beaucoup de choses. Les designers et projet manager ont toujours beaucoup d’idées parfois irréalisables à cause de contrainte de temps, de budget ou des mains d’œuvre.

 

Quelle relation avez-vous avec les autres ingénieurs et développeurs congolais ?

Je connais beaucoup d’ingénieur congolais à Montréal car on a été à l’université ensemble et nous avions l’association d’étudiants congolais à la Polytechnique où nous étions une cinquantaine. Ce qui nous a permis de nous connaître. Les deux dernières années j’ai commencé à chercher à en apprendre davantage sur l’écosystème tech de la RDC ainsi que les acteurs actifs. J’ai rencontré des membres de votre équipe Congo Numérique, celle de Kinshasa Digital et du Lumumba Lab. J’aimerais en savoir d’avantage, surtout sur ce qui se fait dans les autres provinces du pays et m’impliquer aussi dans cet écosystème.

 

Quels sont vos projets ?

Je travaille sur une plateforme de transfert d’argent par mobile money pour permettre aux congolais de la diaspora d’envoyer l’argent directement dans les comptes mobiles money de leur famille au Congo sur tous les réseaux. Nous devrions lancer la plateforme dans les prochaines semaines.

 

Interview réalisée par Chadrack Itsia pour Congo Numerique

Related posts

Leave a Comment