Les start-ups africaines de la cohorte 2023 du Black Founders Fund obtiennent un financement de 4 millions de dollars

Google for Startups a annoncé les 25 startups africaines sélectionnées pour recevoir un financement du Black Founders Fund de 4 millions de dollars cette année. L’initiative vise à lutter contre les inégalités raciales systémiques dans le financement du capital-risque en offrant des subventions sans capital et un mentorat aux entreprises en démarrage à forte croissance dirigées par des Noirs en Europe et en Afrique.

Sur la cohorte de 40 start-ups d’Europe et d’Afrique, 25 start-ups africaines ont été choisies, illustrant la diversité de l’esprit d’entreprise à travers le continent. Notamment, 72 % de ces start-ups sont dirigées ou cofondées par des femmes, soulignant le rôle central que jouent les femmes dans la formation de l’écosystème des start-up en Afrique.

Le financement fourni par le Black Founders Fund offrira à ces entreprises le capital nécessaire pour propulser leurs entreprises au niveau supérieur, se développer sur de nouveaux marchés et favoriser les opportunités économiques et la création d’emplois.

Chaque start-up choisie recevra jusqu’à 150 000 $ en récompenses en espèces non dilutives, jusqu’à 200 000 $ en crédits Google Cloud, un support publicitaire, un mentorat individuel par des experts du secteur et de précieuses relations au sein du réseau de Google.

La liste des start-up sélectionnées pour le Black Founders Fund 2023 comprend :

  • Akoma Health (Nigéria)
  • BezoMoney (Ghana)
  • Chargel (Sénégal)
  • Charis UAS (Rwanda)
  • Evolve Credit (Nigéria)
  • Excel à l’université (Afrique du Sud)
  • EzyAgric (Ouganda)
  • Livraison Fès (Nigéria)
  • Fleetsimplify (Kenya)
  • HealthDart (Afrique du Sud)
  • Herconomy (Nigéria)
  • Jumba (Kenya)
  • MDaaS Global (Nigéria)
  • Mon avocat de poche (Nigéria)
  • Orda (Nigéria)
  • Périculum (Nigéria)
  • Raenest (Nigéria)
  • Ridelink (Ouganda)
  • Susu (Côte d’Ivoire)
  • Santé Talamus (Ghana)
  • TruQ (Nigéria)
  • Tushop (Kenya)
  • Uzapoint (Kenya)
  • Zinacare (Afrique du Sud)
  • Zydii (Kenya)

Il faut noter que les start-up sélectionnées couvrent divers secteurs, notamment la santé, la logistique, la fintech, etc. Elles tirent parti de la technologie pour s’attaquer aux problèmes les plus urgents de l’Afrique.

CONGO NUMERIQUE

Related posts

Leave a Comment