La RDC veut bâtir et disposer d’un écosystème cybersécuritaire solide et résilient

En marge de la soixante dix-neuvième réunion du conseil des ministres du vendredi 2 décembre 2022, le projet de loi autorisant la ratification de la Convention de l’Union Africaine sur la Cybersécurité et la protection des données à caractère personnel, a été soumis et adopté par le gouvernement de la république.

À travers cette démarche, la RDC veut bâtir et disposer d’un écosystème cybersécuritaire solide et résilient.

Pour le Ministre du numérique Eberande Kolongele, point n’est besoin de prouver l’importance que revêt ce projet à l’ère de l’économie de la donnée. À l’en croire, c’est ainsi que tous les pays avancés prennent ou ont pris des dispositions afin de maîtriser leurs cyberespaces et de les protéger contre toute forme d’attaques ou de nuisances.

Selon le compte rendu de la soixante dix-neuvième réunion du gouvernement, la République Démocratique du Congo qui a fait du numérique un levier de développement ne peut demeurer en marge des exigences qui accompagnent le développement d’un écosystème numérique.

Dans la présentation de ce projet, le Ministre Eberande Kolongele a rappelé que lors de la 73ème réunion du Conseil des Ministres, le Gouvernement avait pris connaissance de la stratégie nationale de cybersécurité pour permettre à la RDC de bâtir et disposer d’un écosystème cybersécuritaire solide et résilient qui sera capable de faire face aux cybermenaces multiformes et en croissance constante.

La cybersécurité, indique-t-on, vient ainsi renforcer significativement la confiance pour tous les utilisateurs du cyberespace congolais.

LIRE LA SUITE SUR POLITICO.CD

Related posts

Leave a Comment