RDC : Kinshasa accueille son premier institut de formation en cybersécurité

L’Institut africain de Cybersécurité et Sécurité des Infrastructures (I-CSSI) ouvrira ses portes à Kinshasa, en République démocratique du Congo, en septembre 2021. Fondé par Nathalie Kienga, analyste en cybersécurité pour le secteur bancaire suisse, passée par le Crédit agricole, l’I-CSSI ambitionne de devenir le « premier établissement de formation spécialisé dans la cybersécurité en Afrique ».

Il formera des étudiants et professionnels du monde économique de RDC et d’Afrique centrale. Son implantation dans la capitale congolaise est soutenue par le gouvernement de RDC et par des acteurs privés de l’informatique et de la cybersécurité, comme le cabinet ACG Cybersecurity, l’intégrateur de solutions informatiques SINARES et l’organisme de certification PECB. 

A LIRE  Afric'Up 2019, le plus grand événement lié à l'innovation et à la Tech Africaine

L’Institut propose un programme de formation en cybersécurité et sûreté ouverts à tous les étudiants souhaitant s’engager dans les métiers de la sécurité des systèmes d’information, la sécurité des données, la sécurité physique ou encore la gouvernance et la conformité. Les principales matières sont : Stratégie et management de la sécurité de l’information, Sécurité opérationnelle et technique, Audits sécurité, Protection de l’environnement, Plan de Continuité d’Activité, Management des risques en sécurité de l’information et la Sécurité des biens et des personnes.

A LIRE  Coronavirus : Airbnb lève 1 milliard de dollars pour se préparer après la pandémie

Outre la formation, l’I-CSSI vise à “s’inscrire dans la recherche et le développement de solutions africaines fiables et sécurisées“. À l’avenir, le centre se déclinera sur d’autres campus en Afrique, à Brazzaville, Douala, Casablanca et Libreville. 

« Nous avons construit notre modèle, notre programme et nos objectifs en partant du constat que la cybersécurité en Afrique est un véritable enjeu économique, institutionnel et sociétal. Les risques liés à ce domaine sont d’une grande importance et il est devenu plus que pertinent de mettre en place les moyens éducatifs, techniques et fonctionnels pour se protéger » indique Nathalie Kienga, qui sera la directrice de l’institut. 

A LIRE  Afrique : 8 startups e-commerce sélectionnées pour un programme d’accélération de Facebook

Source : Africa CyberSecurity Mag

Related posts

Leave a Comment