IFC accorde 60 millions $ à Eastcastle pour favoriser la connectivité et l’inclusion numérique en RDC

Dans un communiqué de presse, l’International Finance Corporation (IFC) a annoncé une enveloppe de 60 millions $ de financement en faveur de la société Eastcastle afin d’accroître la connectivité numérique en République démocratique du Congo (RDC). La collaboration entre l’IFC et Eastcastle vise à renforcer les infrastructures de télécommunications dans le pays et à promouvoir l’inclusion numérique.

IFC a ainsi consenti un prêt de 30 millions de dollars pour son propre compte et a mobilisé 30 millions de dollars supplémentaires auprès du Fonds d’infrastructure pour l’Afrique émergente (EAIF) afin de financer la stratégie d’Eastcastle visant à construire davantage de pylônes partagés en RDC. Les nouvelles tours seront louées par des opérateurs de réseaux mobiles et d’autres fournisseurs de services numériques, qui pourront étendre leur couverture et réduire leurs coûts d’exploitation et leur consommation d’énergie grâce au partage de ces infrastructures.

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile en RDC n’est que d’environ 50 %, du fait notamment de l’investissement limité du pays dans les infrastructures numériques, telles que les pylônes de télécommunications. Une meilleure couverture permet de créer un environnement propice au développement des compétences numériques et des activités entrepreneuriales pour les groupes mal desservis, en particulier les femmes et les jeunes.

« Nous sommes très heureux qu’à la suite de sa prise de participation au capital d’Eastcastle, IFC ait mis à la disposition de nos opérations en RDC une enveloppe de financement par emprunt à long terme de 60 millions de dollars. Ce montant, qui s’ajoute aux 34 millions de dollars de la Standard Bank of South Africa, nous permettra de franchir le cap des 1 000 tours en RDC », a déclaré Peter Lewis, cofondateur et directeur d’Eastcastle Infrastructure Ltd.

Ce nouvel investissement fait suite au premier financement accordé par IFC à Eastcastle en 2021 pour soutenir les plans de croissance de l’entreprise en Afrique subsaharienne. Il s’inscrit également dans la stratégie d’IFC visant à promouvoir l’économie numérique et le développement des services numériques en Afrique.

« Le marché numérique de la RDC dispose d’un potentiel inexploité et des initiatives de partage d’infrastructures telles que les tours de télécommunications sont essentielles pour aider le pays à promouvoir l’inclusion numérique. Le renforcement de notre collaboration avec Eastcastle sera déterminant pour faciliter l’accès d’un plus grand nombre de personnes en RDC à l’économie numérique », a déclaré Malick Fall, représentant régional d’IFC pour la RDC.

Les nouvelles technologies, la hausse de la consommation de données et le déploiement des réseaux 4G et 5G en Afrique accentuent le besoin d’infrastructures de télécommunications, notamment des pylônes. Selon la GSMA, la consommation de données devrait presque quadrupler entre 2021 et 2027 en Afrique subsaharienne à mesure que les prix des smartphones diminuent et que les opérateurs de réseaux mobiles réduisent le coût des données. Avec sa population importante et ses quatre opérateurs de réseaux mobiles, la RDC peut jouer un rôle clé dans cette croissance en améliorant l’accès aux infrastructures de télécommunications.

CONGO NUMERIQUE

Related posts

Leave a Comment