Catalyst Fund annonce la première clôture d’un fonds de 40 millions $ pour soutenir les startups de technologies climatiques en Afrique

Le fonds de capital-risque et accélérateur de pré-amorçage, Catalyst Fund a atteint la première clôture de son fonds de 40 millions de dollars destiné à investir dans les startups climatiques en Afrique. Le fonds a annoncé aujourd’hui une clôture initiale de 8,6 millions de dollars avec le soutien de FSD Africa Investments (FSDAi), de la Fondation Cisco, de l’USAID Prosper Africa et de l’investisseur technologique Andrew Bredenkamp.

Selon TechCrunch, le fonds prévoit d’investir dans des agtechs, des insurtechs, des fintechs climatiques et des startups dans les domaines de la gestion de la pêche, des systèmes alimentaires, de la chaîne du froid, de la gestion des déchets et de la gestion de l’eau. Le fonds panafricain cible les startups en pré-amorçage et a déjà investi dans 10 startups de six pays dont l’Egypte, le Sénégal et le Maroc. Il prévoit d’investir dans 20 startups cette année et dans un total de 40 startups à long terme. Les startups en pré-amorçage recevront un montant initial de 200 000 $, des investissements ultérieurs pouvant atteindre 500 000 $ au stade de l’amorçage et 1,5 million de dollars en séries A.

Tout au long du programme d’accélération, il a soutenu 61 startups, dont Turaco , Wasoko , Cowrywise et FarMart, dans 15 marchés émergents, dont l’Inde.

« Bien que le changement climatique soit une réalité mondiale, l’Afrique est le continent le plus vulnérable à ses effets néfastes, même si la région ne contribue qu’à hauteur de 3 % aux émissions mondiales de CO2. Je crois fermement que les startups et les entrepreneurs, en général, joueront un rôle essentiel dans la solution permettant de rendre le continent plus résilient aux effets négatifs du changement climatique », déclare Maxime Bayen, partenaire opérationnel de Catalyst Fund.

CONGO NUMERIQUE

Related posts

Leave a Comment