SOS-MAMAS, une application pour la lutte contre le taux élevé de mortalité maternelle

Dans le but de réduire le taux de mortalité maternelle, Josephine Ndeze, une jeune congolaise (RDC) de 21 ans, crée un bracelet intelligent qui vérifie les signes vitaux chez les femmes enceintes.

Ayant fait des études secondaires en section Biologie-Chimie et des études universitaires en informatique, Joséphine Ndeze s’est focalisée sur les Objectifs de Développement Durable de l’ONU afin de mettre en place une solution en lien avec la santé maternelle pour réduire la mortalité liée à la grossesse.

Constitués en une équipe de travail, Joséphine et ses amis, tous développeurs, ont a développé SOS-MAMAS, une plateforme mobile connectée à un bracelet électronique qui surveille les différents paramètres vitaux et permet de détecter et alerter tout signe de danger chez la femme enceinte. La plateforme connecte en temps réel les femmes à leurs centres de soins de santé ou à leurs médecins.

Le bracelet connecté à l’application permet à la femme d’avoir connaissance de l’état de ses paramètres vitaux en temps réel ; ainsi celle-ci peut signaler aux agents de santé n’importe quel cas d’anomalie en vue d’une intervention rapide.

En cas d’alerte de la part de la femme enceinte, les services d’urgence recevront à l’immédiat sa localisation précise ainsi que l’état de ses paramètres vitaux qui constituent même les indicateurs de santé d’un patient.

Joséphine et son équipe utilisent les NTICs pour sauver des vies. SOS-MAMAS est en mesure de rappeler à la femme enceinte, via sms, chaque date des CPN (Consultations Prénatales) avec des détails pour chacune d’elle. Elle lui permettra également de recevoir des conseils tout au long de sa grossesse.

Ce 21 septembre 2019 à Goma, l’équipe SOS-MAMAS a procédé au lancement de la version bêta de la plateforme. Le bracelet électronique arrive à récupérer 3 signes vitaux, et pourrait en récupérer 5 dans les jours à venir.

Une vraie innovation au service de la santé, SOS-MAMAS offre une plateforme à travers laquelle un clic suffit pour alerter les services sanitaires d’un éventuel cas d’urgence.

L’internet n’est pas inhérent au fonctionnement de SOS-MAMAS. Même avec Bluetooth entre un téléphone et le bracelet, l’application peut très bien fonctionner.

En lançant la version bêta de SOS-MAMAS, Joséphine et son équipe se focalisent sur la finition de la plateforme et visent de travailler avec certaines maternités de Goma et d’autres à travers le pays. La technologie de SOS-MAMAS apporte une solution simple, facile à utiliser, et moins coûteuse pour les femmes enceintes.

Pour rappel, Josephine Ndeze a été primée Miss Geek Africa 2019 lors du cinquième sommet « Transform Africa », organisé au mois de Mai passé à Kigali au Rwanda.

Related posts

Leave a Comment